• Chaire UNESCO en démocratie, citoyenneté mondiale et éducation transformatoire

L'éducation néolibérale et les pédagogies radicales

Un très beau travail d'une de nos étudiantEs dans le Programme court de la Chaire UNESCO DCMÉT sur l'éducation transformatoire. Bravo Mélanie !!


Pour en savoir plus sur le Programme court (2ème cycle) Éducation transformatoire à la Démocratie et à la Citoyenneté Mondiale, cliquez sur le lien suivant : https://www.education4democracy.net/post/programme-court-2%C3%A8me-cycle-%C3%A9ducation-transformatoire-%C3%A0-la-d%C3%A9mocratie-et-%C3%A0-la-citoyennet%C3%A9-mondiale

- - - - - -


Par Mélanie Champoux, doctorante en éducation

Le 22 avril 2021


En tant qu’étudiante engagée envers l’éducation transformatoire, je souhaite mieux saisir et comprendre quelles sont les barrières au changement dans le système d’éducation supérieure en Occident. Je cherche également à comprendre comment ces barrières contribuent au maintien du statuquo sociétal et ce qui peut être fait pour les dépasser et rendre les programmes de formations universitaires individuellement émancipatoires et collectivement transformatoires.


Plusieurs des obstacles au changement qui peuvent être observés concrètement dans le cadre des programmes universitaires - en lien avec les contenus curriculaires, les visées, les approches et les stratégies pédagogiques- semblent être reliés à l’idéologie néolibérale qui imprègne l’institution universitaire dans son ensemble. Pour bien comprendre la dynamique éducative qui découle de cette idéologie sociopolitique et économique, le tableau suivant décortique plusieurs éléments de la pédagogie supérieure en comparant la perspective d’une éducation néolibérale versus celle d’une éducation ancrée dans le courant de la pédagogie radicale (ou critique). Y sont également présentés des éléments qui permettent de prendre conscience de la manière dont l’éducation néolibérale tend à récupérer le langage des pédagogies radicales pour servir les intérêts du marché. Cette confiscation insidieuse provoque des confusions au sein même des acteurs du milieu éducatif. En tant que pédagogue critique, il convient donc de prendre conscience de ces discours et slogans lénifiants pour mieux affirmer nos visées véritables.


Après analyse, il appert que l’élément qui est absent du discours éducatif néolibéral est celui de la justice sociale. C’est pourquoi cette finalité doit être clairement explicitée par les pédagogues critiques, et ce, afin d’éviter d’être cooptés par des courants pédagogiques se disant progressistes et qui ne sont souvent en fait que des tentatives pseudo-humanistes d’éducateurs néolibéraux usant de termes séduisants tels que celui de la formation d’acteurs de changement.


Ce tableau a été construit à partir de savoirs que j’ai construits avec le temps à travers une grande diversité de lectures et de discussions avec des acteurs du milieu de l’éducation supérieure (voir Champoux, 2021). Toutefois, plusieurs des éléments de savoirs présentés dans ce tableau découlent spécifiquement du texte « Pédagogie radicale » et néolibéralisme d’Irène Pereira et Gauthier Tolini (2019) et de l’oeuvre « Pédagogie des opprimés » de Paulo Freire (1974).





Pédagogies radicales versus éducation
.
• 95KB

65 views0 comments

Recent Posts

See All

Contact Us

The authors are responsible for the choice and presentation of views contained in this website and for opinions expressed therein, which are not necessarily those of UNESCO and do not commit the Organization.

UNESCO Chair in DCGTE © 2017 | Webdesign by Keven Poulin