Contact Us

The authors are responsible for the choice and presentation of views contained in this website and for opinions expressed therein, which are not necessarily those of UNESCO and do not commit the Organization.

UNESCO Chair in DCGTE © 2017 | Webdesign by Keven Poulin

April 30, 2019

Please reload

Dernières entrées / Recent Posts /
Últimos Posts

Participation in conference in Montreal: ENDING FAKE NEWS -The future of media education policies and practices / Participation dans un colloque à Montréal : POUR EN FINIR AVEC LES FAUSSES NOUVELLES - L'avenir des politiques et des pratiques en éducation aux médias

November 8, 2018

The UNESCO Chair DCMÉT will be participating in this important conference in Montreal (November 9-10), and we will be presenting a paper on Saturday (Civil society as news broker in democracy 2.0: The quest for a new (more engaged) citizen participation). The conference will be at the Grande Bibliothèque (475, boulevard De Maisonneuve Est, Montréal).

 

From the program:

 

ABOUT

The wide dissemination of unreliable and even misleading information contributes to a climate of mistrust towards the media and promotes civic apathy. It is part of a context of accelerated media transformation and raises questions about the ability of diverse audiences to critically analyze journalistic work and information.

 

 

The context within which the discussion of fake news takes place is unique. Traditional media are facing a major economic and political crisis. Public confidence in journalists has reached historically low levels, as the business models on which journalistic production is based collapse and policy makers fuel suspicion of "flagship" journalism institutions. This crisis unfolds as the spectrum of knowledge and skills needed for the critical evaluation of journalistic information expands and becomes considerably more complex. Such assessment now requires audiences to have research and information analysis skills, to master the basics of the political economy of information production and circulation within complex digital environments, to understand the workings of information distribution platforms, and to have some knowledge of journalistic standards and genres. The proliferation of fake news is therefore part of a crisis context in which we rediscover and reconsider the question of the skills needed for the critical analysis of journalistic work and information.

 

The Ending fake news event will incorporate these considerations and offer concrete recommendations for strengthening public policy and media education practices. It will bring together educators, journalists, policy makers, academics, activists, members of the public and experts during two days of activities.

 

These two days will aim to produce discussions that will go beyond the question of fake news to examine practices, policies, programs and tools developed in Quebec, Canada and the world in media education.

 

Organized activities will include an opening conference and two plenary sessions. Concurrent workshops will be conducted by facilitators to address the questions guiding this event and to provide concrete recommendations for media education. All presentations and discussions will be translated simultaneously into French and English.

 

Conference website: https://media-education2018.teluq.ca/en/

= = = =

La Chaire UNESCO DCMÉT participera dans ce colloque important à Montréal (9-10 November), et nous présenterons une communication samedi (La société civile et la diffusion de nouvelles en démocratie 2.0: La quête d’une nouvelle participation citoyenne (plus engagée)). Le colloque aura lieu à la Grande Bibliothèque (475, boulevard De Maisonneuve Est, Montréal).

 

Du programme : 

 

À PROPOS

La diffusion à large échelle d'informations peu fiables, voire trompeuses, participe à un climat de méfiance envers les médias et contribue à l'apathie civique. Elle s'inscrit dans un contexte de transformation médiatique accélérée et elle soulève des questionnements à propos de la capacité des divers auditoires à procéder à une analyse critique du travail journalistique et de l'information.

 

Le contexte à l'intérieur duquel s'inscrivent les discussions sur les fausses nouvelles est particulier. Les médias traditionnels sont confrontés à une crise économique et politique majeure. La confiance du public envers les journalistes a atteint des niveaux historiquement bas, alors que les modèles économiques sur lesquels repose la production journalistique s'effondrent et que les décideurs politiques alimentent la suspicion envers les institutions phares du journalisme. Cette crise se déploie alors que le spectre de connaissances et de compétences nécessaires à l'évaluation critique de l'information journalistique s'étend et se complexifie considérablement. Une telle évaluation requiert désormais des auditoires qu'ils disposent de compétences en recherche et en analyse de l'information, qu'ils maitrisent les bases de l'économie politique de la production et de la circulation de l'information au sein d'environnements numériques complexes, qu'ils comprennent le fonctionnement des plateformes de diffusion de l'information, et qu'ils disposent d'une certaine connaissance des normes et des genres journalistiques. La prolifération des fausses nouvelles s'inscrit donc dans un contexte de crise où l'on redécouvre et reconsidère la question des compétences nécessaires à l'analyse critique du travail journalistique et de l'information.

 

L'événement Pour en finir avec les fausses nouvelles intègrera ces considérations et proposera des recommandations concrètes pour renforcer les politiques publiques et les pratiques en éducation aux médias. Il réunira des éducateurs et des éducatrices, des journalistes, des décideurs et des décideuses politiques, des universitaires, des militants et des militantes, des membres du public, ainsi que des experts et des expertes au cours de deux journées d'activités.

 

Ces deux journées auront pour objectif de faire émerger des discussions qui dépasseront la question des fausses nouvelles pour examiner les pratiques, les politiques, les programmes et les outils développés au Québec, au Canada et dans le monde en éducation aux médias.

 

Les activités organisées comprendront une conférence d'ouverture et deux séances plénières. Des ateliers simultanés seront dirigés par des animateurs et des animatrices afin d'aborder les questions qui guident cet événement et de proposer des recommandations concrètes en matière d'éducation aux médias. Toutes les présentations et discussions seront traduites simultanément en français et en anglais.

 

Site web du colloque : https://media-education2018.teluq.ca/fr/

 

Please reload

Please reload

Chercher par étiquettes /
Search By Tags /
Buscar por etiquetas
Please reload

Archive / Archivo